La Commission Mixte Paritaire met la REP Plaisance en cale sèche !

REP

REP : la filière nautique entendue par le parlement

 

La commission mixte paritaire, chargée de trouver un accord dans le cadre de la proposition de loi pour l’économie bleue, a finalement décidé le 7 avril dernier, de retarder d’un an la mise en place d’une filière de Responsabilité élargie du producteur (REP) pour le déconstruction des bateaux de plaisance.

 

Le voix de la raison a parlé, qui permettra de conduire de véritables études d’impact pour déboucher sur une REP parfaitement adaptée au secteur, comme le demandaient les industriels de la filière.

 

Satisfaite de la décision de la CMP, la Fédération des Industries Nautiques a demandé au gouvernement, dans un comité de presse,  » de respecter la décision des parlementaires, s’inquiétant de la tentation répétée d’opposer l’économique à l’écologique ». La FIN rappelle à cette occasion que le monde nautique dans son ensemble, ses 5000 entreprises comme ses 9 millions de pratiquants, contribuent à la valorisation des espaces marins dans le respect de la liberté des pratiques et des usages nautiques. Ils sont une composante essentielle de la croissance bleue des territoires qui méritent qu’on écoute et respecte leur parole.

 

Cette victoire conduit la Fédération des Industries Nautiques à appeler le gouvernement  » à ne plus faire de l’écologie un prétexte au clivage politique ».